672 m² en tunnel double nef pour les génisses

Au Gaec Keramel, au Vieux Bourg (22), Yves Le Bihannic cherchait une solution économique pour loger ses génisses suite à l’installation de son fils, Sébastien. Les associés ont opté pour l’un des premiers bâtiments du genre en Bretagne : un tunnel double nef.

« Nous cherchions une solution économique pour loger toutes nos génisses au même endroit. Faire un bâtiment traditionnel coûtait beaucoup trop cher. C’est pour cette raison que nous nous sommes intéressés aux bâtiments d’élevage en tunnel. Il n’y en a pas en Bretagne : nous sommes allés en visiter deux dans le Grand Ouest et ça nous a beaucoup plu »,

explique Yves Le Bihannic, éleveur laitier au Vieux Bourg avec sa femme Françoise et son fils Sébastien.

Les éleveurs rencontrent alors Julien Amiry du Cultivert de Mûr de Bretagne.

Yves Le Bihannic, éleveur laitier au Vieux Bourg avec Julien Amiry du Cultivert de Mûr de Bretagne.
Yves Le Bihannic, éleveur laitier au Vieux Bourg avec Julien Amiry du Cultivert de Mûr de Bretagne.

« La solution Baticlair répondait parfaitement aux attentes du Gaec de Keramel : un budget modeste, un bâtiment solide, isolé, lumineux et bien ventilé ».

Aujourd’hui, l’éleveur a démarré son chantier, il est en plein montage et devrait avoir fini en avril.

« L’autoconstruction assistée, c’est très intéressant, ça fait chuter le prix. Au final, je pense que le bâtiment nous aurait coûté le double en traditionnel. Une fois qu’on a pris le coup, ça se monte bien »,

affirme Yves.

Les éleveurs du Gaec de Keramel au Vieux Bourg montent eux-mêmes leur futur bâtiment dédié aux génisses, avec une assistance technique de 5 jours de la marque Filclair.
Les éleveurs du Gaec de Keramel au Vieux Bourg montent eux-mêmes leur futur bâtiment dédié aux génisses, avec une assistance technique de 5 jours de la marque Filclair.

Améliorer les conditions de travail

Le futur bâtiment est composé de deux nefs d’une largeur de 9,60 m chacune sur une longueur de 35 m. Il fera une surface totale de 672 m² et pourra accueillir la cinquantaine de génisses de l’élevage de zéro à 18 mois.

« L’idée est d’améliorer nos conditions de travail avec un bâtiment fonctionnel ».

Yves et Sébastien ont une idée très claire de l’organisation de leur bâtiment :

« Il y aura un couloir central avec des cases à gauche et à droite et l’aire paillée sera séparée en deux. Les veaux auront trois parcs de 10 places. D’un côté, nous avons prévu des cornadis avec des porte-seaux et de l’autre, une table d’alimentation classique. Au niveau ventilation, d’après ce qu’on a vu, c’est le top. Nous avons prévu l’installation d’une station météo sur le toit pour une ouverture automatique s’il fait trop chaud. Des filets brise-vent fixes seront posés de chaque côté et 5 portails sur rail coulissant permettront d’accéder au bâtiment ».