Aération et luminosité : clés d’un bâtiment réussi

La ventilation et la lumière : deux éléments essentiels autours desquels s’est articulée la conception du nouveau bâtiment du Gaec Koad Derv à Pleugueuneuc (35) en 2015.

Les ouvertures brise-vent Cultivert font office d’entrée d’air dans le bâtiment tout en apportant de la luminosité.

En 2015, le pari que s’est lancé le Gaec Koad Derv est similaire à celui de beaucoup d’exploitations de la région : réussir le regroupement de trois troupeaux sous un même toit. Et la tâche est ardue pour combiner bien-être des animaux et confort de travail.

« Suite à l’installation de Benoît et de Cyril, la physionomie de l’exploitation a changé du tout au tout »

témoignent Christine et Jean-Michel Prié, leurs parents.

« En 30 ans, le litrage produit aura été multiplié par huit sur l’exploitation. Le nouveau bâtiment devait être pensé en conséquence ».

40 m de large

Dès sa conception, les deux jeunes éleveurs avaient une idée bien précise de son agencement : «

 Nous souhaitions conduire notre troupeau en 3 lots pour affiner les apports alimentaires : deux tables d’affouragement étaient donc nécessaires dans le nouveau bâtiment »

explique Benoît Prié. Si le projet est pertinent d’un point de vue alimentation, il ne facilite pas la réalisation du bâtiment. En effet, deux tables d’affouragement, c’est d’autant plus de largeur de bâtiment à prévoir et surtout à ventiler. Qu’à cela ne tienne, fin 2015, le nouveau bâtiment, conçu avec la société Arcanne, sort de terre. Le bâtiment se compose de trois parties, deux demi-chapelle aux extrémités et une grande chapelle centrale, sous lesquelles se répartissent les 40 mètres de largeur.

« L’objectif est d’optimiser le tirage de l’air »

précise Cyril Prié. La charpente triangulée favorise également la ventilation et la luminosité du bâtiment.

L’air frais entre par les filets, prend de la vitesse sous les demi-chapelles et l’air vicié est évacué par le dôme central.

Entrées d’air maîtrisées en toute saison

Pour les entrées d’air, les éleveurs se sont refusés de recourir à un bardage bois classique.

« Nous avons opté pour des filets brise-vent qui nous permettent d’ouvrir le bâtiment en été ».

Les filets font également de très bonnes entrées d’air en hiver.

« Les modèles Cellorouleur double enroulement choisis par Benoît et Cyril présente un double maillage »

explique Gurvan Talvas, technicien Cultivert qui les a conseillés.

« La partie basse du filet est fabriquée avec une maille EB 98, c’est à dire qu’elle stoppe 98 % du vent. Les 2 % restant forme un petit matelas d’air qui protège les animaux des courants d’air ».

Quant à la partie haute, elle se compose de maille EB 95 qui laissera entrer plus d’air pour une parfaite ventilation du bâtiment. Le dispositif est complété par quatre portes brise-vents Celloporte â Winch en extrémité des couloirs d’alimentation.

« Avec des systèmes d’ouverture automatiques et rapides, ces portes télécommandées sont adaptées pour des passages fréquents du matériel »

détaille Gurvan.

« Elles sont conçues sur mesure pour s’adapter à toutes les largeurs et toutes les hauteurs de bâtiment ».

Porte Winch à ouverture rapide manuelle ou télécommandé

Lumineux même en hiver

« Par rapport à un bardage classique, les filets et les portes brise-vent apportent aussi beaucoup de luminosité même par temps gris »

apprécient les éleveurs. Le concepteur du bâtiment a aussi prévu d’équiper le toit d’un dôme et de tôles translucides pour éclairer le bâtiment par le haut.

« Mais pas plus de 5 % de la toiture au risque de chauffer en été »

préviennent les deux frères. Rentrées en avril 2016, les vaches ont déjà pu tester leur nouveau bâtiment en périodes estivale et hivernale. Et elles prennent leurs aises !

« En été, nous les sortions tous les matins. Pourtant habituées au pâturage, certaines refusaient tout simplement de sortir du bâtiment complètement ouvert sur l’extérieur ».

Et en hiver, ce sont aussi bien le troupeau que les éleveurs qui apprécient de séjourner dans un bâtiment sain, sans ammoniac et baigné de lumière.

Exploitation

  • Gaec Koad Derv
  • Christine, Benoît et Cyril Prié
  • Jean-Michel Prié, conjoint collaborateur
  • 1 200 000 L de référence laitière
  • 110 à 115 vaches
  • 180 veaux de boucherie
  • 105 ha de SAU