Chapo®, la couverture de fosse clé en main

Jean-François Moal, accompagné de Jacques Cosmao de Cultivert : « La couverture de fosse va permettre d’augmenter la teneur azotée de mon lisier

Couvrir sa fosse pour concentrer le lisier

En juillet 2014, Jean-François Moal, éleveur de porcs à Plozévet (29) a couvert sa fosse à effluents pour gagner en qualité et en homogénéité de lisier. Explications.

Courant 2014, Jean-François Moal décide de couvrir sa fosse de 20 m de diamètre sur 3 m de profondeur. Son principal objectif : gagner en qualité de lisier. « La pluie dilue le lisier. Une analyse, réalisée en 2014, a démontré que la teneur azotée de mon lisier était de 0,9 unité contre 3,5 comptabilisées dans mon plan prévisionnel de fumure. J’étais donc perdant ». Et ce n’est pas faute de vider l’eau régulièrement. Jean-François estime qu’il en évacue près de 350 m3 par an : « C’est du temps mais aussi de l’argent si on tient compte du coût de transport ». L’éleveur fait donc appel à son technicien Cultivert, Jacques Cosmao, pour l’aider dans sa démarche. La couverture de fosse est installée à la fin du mois de juillet.

Découvrez la couverture de fosse en vidéo

Chapo®, la couverture clé en main

La couverture de fosse se présente sous la forme d’une bâche posée sur un système de câbles, eux-mêmes fixés à un mât central. « J’avais le choix entre un système clé-en-main Chapo® et un second où je devais moi-même réaliser l’installation. J’ai choisis la 1e solution plus chère certes, mais plus confortable pour moi ». Avec une solution clé-en-main, bâche, câbles, mât central… tout est fourni, livré et installé à l’élevage par des professionnels.

« Trouver un mât ou le fabriquer directement sur l’élevage, ce n’est pas toujours simple quand la fosse est déjà construite. Sans compter que s’équiper d’une grue pour l’installer peut devenir cher et compliqué. Avec Chapo®, le mât est conçu sur mesure donc pas de mauvaise surprise à la livraison » précise Jacques Cosmao.

Il aura fallu près d’une semaine pour poser la couverture. La seule contrainte de Jean-François a été la vidange et le nettoyage de sa fosse avant l’installation.

Bâche sur mesure

Pour une solution clé-en-main, les câbles sont en polyester. Le support de réception des câbles est réalisé en une seule pièce de résine qui assure la résistance du système. Concernant la fixation de la bâche, comme l’explique Jacques Cosmao, une double sécurité est installée : « Des sangles maintiennent la bâche à la fosse. Pour limiter la prise au vent, le système est renforcé par des sandows qui passent par des crochets arrimés à intervalles réguliers tout le long de la fosse ». Une trappe a été aménagée sur la bâche pour le pompage du lisier.

Pratique à ouvrir grâce à des fermetures éclair, l’accès est assez large pour y insérer un malaxeur. La solution finale est fonctionnelle et l’éleveur estime que la bâche est discrète et esthétique. Intégration dans l’environnement, limitation des odeurs mais aussi plus de stockage, homogénéité et valeur des effluents d’élevage …

Jacques en est persuadé : la couverture de fosse répond à un besoin de mise en adéquation des contraintes environnementales de plus en plus fortes avec le quotidien réel des exploitations. « Les couvertures s’adaptent à tout type et toute taille de fosse. Elles sont de plus en plus demandées par les éleveurs qui les plébiscitent une fois installées ».

Jean-François a fait le choix d’une solution clé-en-main pour sa couverture. Mais il avait également la possibilité d’installer sa couverture lui-même.

« L’éleveur peut fournir le mât et/ou installer sa bâche lui-même, c’est selon ses besoins et attentes. Jusqu’à 20% moins chère, cette solution est plus économique et peut être intéressante si l’éleveur a la possibilité de couler son mât en même temps que la construction d’une nouvelle fosse. Sinon, attention aux coûts de location d’engins, comme les grues, qui peuvent alourdir la facture » précise Jacques.

Pour faciliter l’installation de la bâche, les câbles fournis pour cette prestation sont en inox, plus facile à serrer. La bâche bénéficiera des mêmes options (garantie décennale, taille, trappe …) que pour une installation clé-en-main. En revanche, les défauts d’installation ne seront pas garantis.

La taille de la trappe est à la demande pour permettre le pompage et le malaxage du lisier

La taille de la trappe est à la demande pour permettre le pompage et le malaxage du lisier.

Installer sa couverture soi-même

Jean-François a fait le choix d’une solution clé-en-main pour sa couverture. Mais il avait également la possibilité d’installer sa couverture lui-même.

« L’éleveur peut fournir le mât et/ou installer sa bâche lui-même, c’est selon ses besoins et attentes. Jusqu’à 20% moins chère, cette solution est plus économique et peut être intéressante si l’éleveur a la possibilité de couler son mât en même temps que la construction d’une nouvelle fosse.

Sinon, attention aux coûts de location d’engins, comme les grues, qui peuvent alourdir la facture » précise Jacques. Pour faciliter l’installation de la bâche, les câbles fournis pour cette prestation sont en inox, plus facile à serrer. La bâche bénéficiera des mêmes options (garantie décennale, taille, trappe …) que pour une installation clé-en-main. En revanche, les défauts d’installation ne seront pas garantis.

  • Jean-François Moal
  • 1 UTH
  • 120 truies naisseur-engraisseur
  • 57 ha de SAU (50% blé et 50% maïs)

Les nouvelles fixations des câbles polyester sont coulées en une seule pièce de résine. Plus résistants, elles remplacent les anciens systèmes en inox.

Les nouvelles fixations des câbles polyester sont coulées en une seule pièce de résine. Plus résistants, elles remplacent les anciens systèmes en inox.