Un «chapô» pour plus de capacité de stockage

En début d’année, à Réguiny (56), le Gaec de Coet Denan a fait installer une couverture pour chacune de ses deux fosses. Objectif : augmenter la durée de stockage du lisier. Cette année, ils épandront plus tard !

IMG_4643.JPG
Jean-Marie Collen, Mathieu Morice et Fabrice Bernard, technicien Cultivert : « La couverture de fosse permet d’augmenter sa capacité de stockage et la valeur fertilisante du lisier »

Nous avons assez de capacités de stockage pour répondre aux normes environnementales. Malgré cela, les fosses se remplissent vite avec la pluie hivernale et les conditions météo ne sont pas toujours idéales pour épandre dès le mois de février. Sans compter que la pluie dilue et appauvrit le lisier.

explique Mathieu Morice, l’un des membres du Gaec de Coet Denan.

C’est donc pour gagner en autonomie de stockage que le Gaec s’est décidé à installer deux couvertures de fosse Chapo® en début d’année.

Une couverture sur mesure

Nous avons privilégié le conseil de proximité en passant par Cultivert pour choisir la solution la plus appropriée. C’est notre technicien, Fabrice Bernard, qui nous a conseillé les couvertures Chapo® de Celloplast.

Pour chacune des deux fosses de lisier de bovins et de porcs, le Gaec a choisi une solution clé-en-main : tout est livré et installé par le fournisseur, directement sur l’exploitation.

La couverture de fosse a lisier Chapo fermée

Meilleure maturation du lisier avec la couverture Chapo

Ainsi, pas besoin de louer du matériel ! Sans compter l’économie de temps et de travail que cela représente » précise Mathieu. Les éleveurs ont tout de même dû préparer le chantier en surélevant le canal d’arrivée de lisier de bovins et en creusant les contours des fosses pour faciliter l’installation des bâches.

Dans les deux fosses, des poteaux préexistants ont été surélevés pour recevoir la structure de câbles, futur support de la bâche.

Les câbles polyester sont tendus par des supports de tension Cablor® en résine. C’est cette structure qui supporte et maintient la bâche.

détaille Jean-Marie Collen de chez Celloplast.

La pose de la bâche est très dépendante des conditions météorologiques.

Nous avons été chanceux » précise Jean-Marie. « Les deux couvertures ont pu être posées un des seuls jours de beau temps de ce début d’année. En général, il faut compter environ 3 jours de montage.

Double fixation de la bâche

La bâche est arrimée à la fosse grâce à un système de sangles de maintien, réparties tous les 1,20 m. La fixation est renforcé avec un sandow de 10 mm passant par des œillets sur la bâche et des crochets inox. Cette dernière, est conçue pour résister aux dégradations provoquées par les émanations de la fosse comme l’explique Jean-Marie :

Elle est composée de polyester PVC traitée pour l’ammoniac et les UV.

Pratique, deux trappes munies de fermeture-éclair permettent d’insérer, dans la fosse, un malaxeur et une pompe. Au final, les éleveurs sont satisfaits de leurs nouvelles couvertures qui va leur permettre d’épandre plus tard cette année

Nos couvertures s’adaptent à tout type de fosse, même dans le cas présent où la présence du canal d’arrivée du lisier a demandé une étude technique plus poussée. Notre fournisseur a su s’adapter à cette contrainte et, au final, les deux couvertures présentes de très bonnes finitions.

Conclut Fabrice Bernard.

Chez Cultivert, les couvertures de fosse sont de plus en plus demandées par les éleveurs. Résistance, praticité… Les retours d’expérience des éleveurs sont très bons.

Les sangles et le sandow assurent la bonne résistance au vent de la bâche.
Les sangles et le sandow assurent la bonne résistance au vent de la bâche.

Installer sa couverture soi-même

Le Gaec a choisi une solution clé-en-main pour s’économiser du temps et du travail. Les associés auraient pu choisir d’installer la couverture par leurs propres moyens. En effet, tous les cas de figures sont envisageables : l’éleveur peut aussi bien fournir le mât et/ou installer sa bâche lui-même.

Cette solution est plus économique mais la location d’engins, comme une grue, peut alourdir la facture. A la différence du clé-en-main, les câbles fournis sont en inox pour faciliter le serrage. Pour cette prestation, la bâche bénéficie des mêmes caractéristiques que pour une installation clé-en-main comme la garantie décennale, l’option trappe…. En revanche, les défauts d’installation ne seront pas garantis.

Exploitation

  • Gaec de Coet Denan
  • Mathieu, Michel, Patricia et Bernard Morice
  • 880 000 L produits
  • 1350 places de porcs à façon
  • 190 ha de SAU dont 68 ha de céréales, 55 ha de maïs, 22 ha de légumes, 15 ha de colza, et 13 ha de prairies