Des filets brise-vent adaptés aux poules pondeuses bio

Roland et Carine Le Cam, éleveurs de poules bio à Lanrivain (22), ont créé un nouveau bâtiment équipé de rideaux motorisés pour isoler les jardins d’hiver. Une astuce très pratique au quotidien.

Roland Le Cam, Julien Amiry de chez Cultivert et Jean-Marie Collen de chez Celloplast : « Les filets brise-vents sont une astuce économique et pratique pour isoler des jardins d’hiver ».

Roland et Carine Le Cam sont producteurs d’œufs biologiques pour la coopérative Le Gouessant depuis 2011. En 2016, ils ont l’occasion d’agrandir leur élevage avec la construction d’un nouveau bâtiment de 12 000 poules biologiques. Ce nouveau bâtiment est conçu avec deux jardins d’hiver placés sur les côtés du poulailler.

« Au stade poulette, avant que les animaux n’accèdent au parcours extérieur, les jardins d’hiver permettent d’augmenter la surface disponible » explique Roland. « Une fois habituées à utiliser les nids, les poules accèdent aux jardins d’hivers le matin et à l’extérieur tout l’après-midi ».

Longévité et résistance

Par soucis d’économie au moment de la construction, les jardins d’hiver ont une isolation moindre que l’intérieur du bâtiment. À la conception, les éleveurs recherchent donc un moyen pour isoler thermiquement les différentes parties du bâtiment.

« Nous recherchions un système de fermeture qui préserverait la température à l’intérieur du bâtiment principal ».

Roland visite un bâtiment similaire à son projet équipé de rideaux motorisés qui isolent les jardins d’hivers. Séduit par le concept, les deux producteurs en équipent leur nouveau poulailler.

Carine et Roland ont choisi les rideaux Celloplast sur les conseils du technicien Cultivert.

« Le rideau PVC Translucide Celloplast est conçu à partir de matières premières haut de gamme ce qui assure la longévité du matériel »

explique Julien Amiry du Cultivert de Guingamp et Jean-Marie Collen de Celloplast.

« La résistance de la toile au poinçonnement est maximale pour résister au piquorage. De plus, le système de fixation assure une tension optimale de la toile ce qui limite la formation de plis et donc de déchirures ». Roland Le Cam a aussi été séduit par le système d’enroulement central de la toile « Cela évite les petits espaces vides dans la toile où viennent se loger la poussière, les poux et l’eau stagnante source de contamination pour les poules ».

Ambiance maîtrisée

« Les rideaux PVC Translucide isolent physiquement et thermiquement le bâtiment principal des jardins d’hiver. J’observe un différentiel de 2°C quand les filets sont abaissés » souligne le producteur.

Autre facteur essentiel pour le producteur : la luminosité de son poulailler.

« Je travaille au maximum avec la luminosité naturelle. Or les rideaux n’assombrissent pas le bâtiment. Même fermés, ils laissent passer la lumière tout en restant totalement opaques » souligne Roland. « Par exemple, je peux passer le télescopique dans les jardins d’hivers sans créer de mouvements de panique parmi les poules qui ne voient pas le matériel ».

Les deux éleveurs ont également réfléchi à la praticité du système.

« Les systèmes s’ouvrent sur toute la longueur du bâtiment. Pour les poules, c’est déjà plus pratique que de passer par des trappes ».

Motorisés, les rideaux sont reliés au système central du bâtiment qui gère les paramètres d’ambiance. « Les rideaux s’ouvrent ou s’abaissent en fonction de l’heure et de la température du bâtiment ». En vide sanitaire, les rideaux permettent un accès pratique au matériel à déplacer et à nettoyer :

« C’est un véritable confort de travail ».

Roland apprécie de travailler dans son nouveau poulailler.

« Les rideaux participent au bon fonctionnement du bâtiment. Ils ont aussi permis des économies considérables à la construction. En effet, en plus des 1200 m2 de pose d’isolants économisés dans les jardins d’hiver, je n’ai pas eu besoin d’installer de trappes et de moteurs plus coûteux que mes rideaux installés par Cultivert ».

Exploitation

  • EARL du Bon Temps
  • Carine et Roland Le Cam
  • 22 000 poules pondeuses bio
  • Chevaux de trait
  • 15 ha de prairies