Halte aux mouches et aux moucherons

Utiliser un adulticide et un larvicide

Dans un élevage bovin, la présence de mouches peut rapidement devenir un enfer pour l’éleveur et les animaux. La solution : enrayer le cycle de reproduction des mouches en combinant un larvicide et un insecticide. Reportage à Mûr-de-Bretagne.

Halte aux mouches et aux moucherons
Olivier Lavenant applique le Larvicide Lodi dilué à l’arrosoir pour détruire les larves de mouches dans les cases à veaux.

Dans une salle de traite, rien ne vaut le calme. Quand les bêtes sont tranquilles, l’éleveur est serein et tout se passe bien. Au printemps, en été, et parfois jusqu’en octobre, les mouches viennent perturber cet équilibre. Les vaches sont nerveuses car elles se font piquer sans cesse par ce petit ennemi indésirable qu’est la mouche. Plutôt que de tolérer sa présence, Olivier Lavenant a décidé d’agir :

« Dans la salle de traite, les mouches rentrent avec les vaches. Les bêtes sont agitées, elles tapent, elles bousent plus, parfois les griffes se décrochent, c’est un vrai problème. »

Olivier, qui gère la traite, était dans l’expectative : « Je cherchais une solution efficace et rapide pour que ces mouches me laissent tranquille… » Vincent Hémonic du Cultivert de Mûr-de-Bretagne s’est donc attaché à lui trouver une solution :

« Je lui ai proposé d’essayer deux produits. Un nouvel insecticide qui tue les mouches adultes et un larvicide destiné à la fosse et à la nurserie. »

Dans une salle de traite, rien ne vaut le calme. Quand les bêtes sont tranquilles, l’éleveur est serein et tout se passe bien. Au printemps, en été, et parfois jusqu’en octobre, les mouches viennent perturber cet équilibre. Les vaches sont nerveuses car elles se font piquer sans cesse par ce petit ennemi indésirable qu’est la mouche. Plutôt que de tolérer sa présence, Olivier Lavenant a décidé d’agir :

« Dans la salle de traite, les mouches rentrent avec les vaches. Les bêtes sont agitées, elles tapent, elles bousent plus, parfois les griffes se décrochent, c’est un vrai problème. »

Olivier, qui gère la traite, était dans l’expectative :

« Je cherchais une solution efficace et rapide pour que ces mouches me laissent tranquille… »

Vincent Hémonic du Cultivert de Mûr-de-Bretagne s’est donc attaché à lui trouver une solution :

« Je lui ai proposé d’essayer deux produits. Un nouvel insecticide qui tue les mouches adultes et un larvicide destiné à la fosse et à la nurserie. »

Halte aux mouches et aux moucherons
Olivier Lavenant applique le produit adulticide sur le tiers supérieur des murs à l’aide d’un pulvérisateur à dos.

Traitement sur le tiers supérieur des murs

Le produit insecticide Appât longue durée Lodi s’emploie de façon très simple. Présenté sous forme de micro-granulés, il se dissout rapidement dans l’eau. Après nettoyage des surfaces, on l’épand sur les murs à l’aide d’un pulvérisateur à dos, sur une bande de 1 m sur le tiers supérieur des murs.

« J’en ai mis également sur les poutres »

explique Olivier.

« J’ai aussi été vigilant sur l’entrée intérieur et extérieur de la salle de traite. Il ne faut pas non plus négliger l’hygiène autour du bâtiment. »

Olivier a donc appliqué les produits et est très satisfait :

« Cette année, mes vaches ont vraiment été très calmes, c’était beaucoup plus agréable pour nous. Auparavant, je me contentais de traiter les vaches, et d’utiliser un produit qui avait un effet choc immédiat, mais pas durable. Les mouches étaient de retour rapidement. Tandis qu’avec ce nouveau produit je suis tranquille six semaines grâce à son appât sucré » s

ouligne Olivier.

À noter que l’insecticide appât longue durée Lodi est un produit homologué sans toxicité et utilisable en présence des animaux.

5000 larves de mouches dans 1 kg de fumier

L’éleveur a également appliqué le larvicide Lodi en même temps dans la fosse attenante au parc d’attente et dans la nurserie. Le larvicide permet de détruire les larves de mouches et de moucherons dans les litières sous les veaux, et il s’avère très efficace pour détruire les vers à queue qui remontent des fosses lorsqu’il fait chaud l’été. Le produit doit également être utilisé sur les tas de fumiers extérieurs. C’est important lorsqu’on sait qu’une fumière peut abriter 5000 asticots et qu’une mouche à 25° C de température peut générer 1 500 nouvelles mouches… L’idéal est de traiter avant l’été afin d’enrayer le développement des premières larves et de renouveler le traitement toutes les 6 semaines. Le problème rencontré par l’éleveur est très répandu dans les exploitations laitières. Si la lutte contre les mouches commence par une hygiène très stricte à tous les niveaux de l’élevage, il reste que l’usage combiné de deux produits, un larvicide et un insecticide, constitue la solution la plus efficace.