Horticulture : une couverture remplace la filtration

Au mois de juin 2016, les associés du Gaec Les Reflets de la Presqu’île (22) ont installé une couverture de lagune de stockage d’eau. L’objectif : stopper la prolifération d’algues. Aujourd’hui, ils ne subissent plus le bouchage du système d’irrigation.

couverture-lagune-horticulture
Un système de pompage permet un mélange de 25 à 40 % d’eau de pluie avec de l’eau de forage.

« Malgré un dispositif de filtration et de traitement à l’eau de javel, nos filtres se bouchaient trop souvent »,

déclare Philippe Carriou, l’un des 3 associés du Gaec.

« Nous devions trouver une solution alternative. Au printemps 2016, nous avons eu l’idée de couvrir nos lagunes de stockage d’eau pour empêcher la prolifération d’algues. Un mois plus tard, sur les conseils de Cultivert, nous installions une couverture Hydroflex DivaPlastiques ».

L’exploitation, située à Bégard dans les Côtes d’Armor, exploite 6 hectares de serres de tomates et emploie 20 UTH. Le stockage de l’eau d’irrigation s’effectue au moyen de 2 lagunes équipées de géomembranes. La première, d’une capacité de 22 000 m3 récupère les eaux pluviales. La seconde, de 3 000 m3, équipée d’un système de pompage d’eau de forage stocke le mélange d’eau de pluie et d’eau de source destiné à l’irrigation les cultures.

« Auparavant, nous étions équipés d’un système de filtration compliqué du point de vue de l’entretien. Que ce soit avec du peroxyde ou de l’eau de javel, la filtration aboutit trop souvent au bouchage des capillaires. Nous aurions dû installer le dispositif dès le début »,

admet le producteur. Entièrement fabriquée en France et constituée de PVC tissé, la couverture est résistante aux UV et aux agressions chimiques. Le PVC constitue une véritable sécurité et confère à l’ouvrage une grande longévité. Très résistantes à la rupture et à la déchirure, les couvertures Diva Plastiques possèdent une bonne tenue aux variations climatiques allant de -30°C à +70°C. Un traitement spécifique empêche le développement de moisissures par capillarité et permet au tissu de durer plus longtemps. Autoportante, la bâche monte et descend au fur et à mesure du remplissage du bassin grâce à la mise en tension de sandows. Reliés à des piquets métalliques installés autour du bassin tous les mètres, ils permettent à la couverture d’accompagner les variations de hauteur d’eau.

« Nous avons installé une couverture de bassin pour stopper le rayonnement solaire et stocker l’eau en anaérobie. Ainsi, la photosynthèse ne peut pas avoir lieu, empêchant les algues vertes de proliférer »,

déclare Julien Amiry, technicien Cultivert.

Système clé en main et mise en service rapide

Les trois associés ont été séduits par la simplicité d’installation et la rapidité de mise en service de la couverture.

« Je n’ai pas eu à consacrer de temps pour la pose. Cultivert s’est occupé de tout »,

explique Philippe Carriou. Julien Amiry s’est appuyé sur Prestagri Services et Diva Plastiques pour la mise en place de la bâche.

« Dans un premier temps, nous avons installé 200 piquets tout autour de la lagune. Ensuite, après avoir accroché des bouées à la couverture pour faciliter le travail, nous l’avons fixée aux piquets par l’intermédiaire des sandows, reliés eux-même à la bâche par des oeillets »,

explique le technicien Cultivert. Au final, il a fallu une seule journée pour réaliser la pose. Robustes, les bâches peuvent couvrir des bassins d’une dimension importante et sont très adaptables en fonction des sites d’implantation. Ils garantissent une couverture maximale des liquides stockés. Les couvertures HydroFlex DivaPlastiques sont équipées de clapets anti-retour. Si elles se chargent en eau de pluie, celle-ci coule dans la réserve d’eau sous la bâche.

« La couverture de bassin est un système simple à installer, fiable et muni d’une garantie décennale. Elle peut durer jusqu’à 25 ans. Une sécurité et un confort pour les producteurs »,

conclut le technicien.

julien-amiry-couverture-lagune-horticulture
À droite, Philippe Carriou, producteur associé du Gaec Les Reflets de la Presqu’île et à gauche, Julien Amiry, technicien Cultivert.

Stockage et valorisation des engrais et effluents

La couverture HydroFlex est également conçue pour le stockage et la valorisation des engrais et effluents d’élevage en bassins, fosses et lagunes. Ce dispositif d’étanchéité constitue une véritable protection contre la dilution due aux eaux de pluie et confine les odeurs. Spécifiquement formulée pour la résistance aux produits chimiques, la bâche convient tout particulièrement aux agents alcalins et acides issus de la fermentation des boues et lisiers (bassins de décantation, fosses à lisier).

Exploitation

 

  • Gaec les Reflets de la Presqu’île
  • 3 associés,
  • 20 UTH,
  • 6 ha de tomates sous serre.