Lutte contre les mouches et les moucherons

En élevage porcin, les mouches et les moucherons peuvent être présents toute l’année compte tenu des températures élevées dans les bâtiments. La solution : combiner un traitement adulticide et un larvicide.

Arsène Riou pulvérise du Quick bayt spray adulticideArsène Riou pulvérise du Quick bayt spray adulticide, sur le tiers supérieur des murs afin de détruire la population des moucherons au sein de la maternité.

« Ici, on avait énormément de moucherons en maternité et en post-sevrage. En fin de bande, les plafonds étaient noirs » déclare Arsène Riou, éleveur de porcs à Kergloff dans le Centre Finistère. « Ce n’est pas agréable et pas très sain. J’ai demandé au Cultivert de Carhaix s’ils avaient une solution ».

Julien Bideau lui a proposé d’essayer l’association de deux produits : un adulticide qui tue les mouches adultes, le Quick bayt spray, et un larvicide, le Baycidal, destiné aux fosses et aux préfosses.

« L’idée est d’enrayer le cycle de reproduction de la mouche ou du moucheron en détruisant simultanément les adultes et les larves. Associée à un nettoyage systématique en fin de bande, cette combinaison constitue une solution efficace »

explique le technicien.

A noter que le Quick bayt spray est un produit homologué contenant un appât sucré sans classement toxicologique, sans risque pour l’environnement et utilisable en présence des animaux, garantissant ainsi une sécurité à l’éleveur. En outre, l’application au pulvérisateur sur les murs s’avère incolore. Il fait partie de la famille des néonicotinoïdes qui remplace celle des organo-phosphorés, retirés du marché des insecticides liés aux bâtiments d’élevage.

Protocole de traiteme>nt
Personne

L’éleveur épand le larvicide Baycidal à l’aide d’un arrosoir sur les caillebotis. Cela peut être fait en présence des animaux, sans aucun risque.

L’éleveur a donc appliqué un protocole de traitement dès le printemps. Première étape à la fin du vide sanitaire, il a procédé à un nettoyage des surfaces à l’aide d’un jet à haute pression pour retirer un maximum de matières organiques. Deuxième étape : il a appliqué Quick bayt spray avec un pulvérisateur à dos sur le tiers supérieur des murs, sans oublier les encadrements des portes et des fenêtres.

Il a utilisé le produit en maternité, en post-sevrage ainsi que dans les couloirs. Troisième étape : il a également épandu du larvicide baycidal à l’arrosoir sur les caillebotis au moment du lavage afin que le produit se répande plus facilement dans les pré-fosses.

« C’est très facile d’emploi, il suffit de diluer la poudre dans l’eau après avoir calculé la quantité nécessaire. On renouvelle l’opération après chaque lavage, tous les 20-30 jours en maternité et toutes les 6-7 semaines en post-sevrage »

déclare Arsène Riou.

Fléau des maternités

L’éleveur s’estime très satisfait de la solution :

« Les résultats sont immédiats avec l’adulticide et je pense qu’avec le larvicide, nous avons réduit nettement la population de moucherons en brisant le cycle de reproduction des insectes. En plus, nous avons gagné en tranquillité et en conditions de travail.Les truies et les porcelets sont plus calmes. »

Le moucheron est en effet le fléau des maternités en élevage porcin puisque contrairement à la mouche que l’on retrouvera plus facilement en post-sevrage et engraissement, il se développe sur des lisiers très humides.

Arsène a aussi obtenu des résultats efficaces en post-sevrage, son souhait est donc de poursuivre avec la même association de produits. Car si la lutte contre les mouches et les moucherons commence par une hygiène très stricte à tous les niveaux de l’élevage, il n’en reste pas moins que l’usage combiné de deux produits, un larvicide et un insecticide, constitue la solution la plus efficace.

Et contre les vers à queue ?

L’été avec les températures élevées, les vers à queue prolifèrent dans les fosses et remontent même parfois dans les bâtiments et sur les quais d’embarquement. Il s’agit de la larve de la mouche-bourdon qui ne pique pas mais est susceptible d’apporter et de véhiculer des maladies dans l’élevage. La larve cherche à atteindre une surface sèche pour poursuivre son cycle de développement. Pour lutter contre ce phénomène gênant, l’usage du larvicide Baycidal s’impose dans les fosses extérieures toutes les 6 semaines.