En vidéo – Un nouveau concept de couverture de fosse

Dans la continuité de son nouveau bâtiment charcutier, Denis Hascoët, éleveur de porcs à Plogonnec (29), opte pour une couverture de fosse économique et de qualité.

Visionnez la vidéo de témoignages d’éleveurs CultiVert

Denis Hascoët est à la tête de 200 truies en multiplication, avec engraissement partiel des 2/3. Sa succession étant assurée à terme, Denis décide d’investir dans un nouveau bâtiment pour les charcutiers, de 17 à 110 kg.

« L’élément déclencheur a été la mise aux normes bien-être. Ainsi, l’ancien bâtiment abritera les truies et le nouveau bâtiment, construit cette année accueillera le post-sevrage et l’engraissement »,

explique l’éleveur.

A l’EARL Hascoët, tout est conçu pour dépenser le moins d’énergie possible, assurer du confort aux animaux et aux éleveurs, et anticiper les contraintes environnementales.

« Pour répondre aux normes sanitaires de plus en plus exigeantes, nous avons choisi de ne pas mettre de fosse sous le bâtiment charcutier, et opté pour un système de séparation des phases, avec un racleur en V »,

précise Denis.

Ainsi, la partie solide part directement dans la fumière intégrée au bâtiment et la partie liquide part dans la fosse, située dans le prolongement.

Simple et facile à poser

Sur l’exploitation, toutes les fosses sont couvertes par des charpentes en bois. Pour couvrir la fosse à lisier de 18 m de diamètre, 4 m de profondeur et d’une capacité de stockage de 1000 m3, Denis a d’abord devisé une charpente en bois avant de se tourner vers le nouveau concept CultiVert, avec un mat central et une bâche qui repose sur des câbles.

« J’ai choisi ce système qui est simple, rapide à poser et plus économique ! »,

souligne l’éleveur.

En effet, la différence de prix passe du simple au triple entre les 2 systèmes.

« Un concept clé en mains, au choix de l’éleveur ; avec un mât central en béton, de 300 mm de diamètre, implanté au milieu de la fosse. Une pièce métallique au sommet pour recevoir les câbles. Ici, le mat mesure 6 m + 2 m 40 au-dessus de la fosse, pour obtenir une pente d’environ 25%. Les câbles, de 11 mm en polyester, sont fixés sur la fosse tous les 80 cm et passent autour de la pièce métallique, avec un angle à 90°.
La tension des câbles est rapide, avec un système de cônes inversés. Nous fournissons ensuite une bâche en PVC taillée sur mesure, qu’il suffit de poser sur les câbles. Cette bâche, traitée ammoniacale, bénéficie d’une épaisseur de 900 g/m2 et d’une garantie décennale »,

ajoute Jacques Cosmao, technicien Cultivert à Quimper.

cultivert-couverture-de-fosse
Les câbles en polyester, qui passent autour de la pièce métallique au sommet du mat central et viennent se fixer autour de la fosse tous les 80 cm, forment une structure robuste et durable.

Résistance garantie

Les matériaux sont choisis pour leurs qualités et leur durabilité. Ainsi, les câbles, nommés « Cablor », en polyester sont à « mémoire de position » (- 40°C / + 70°C), c’est-à-dire qu’ils ne se détendent pas et ne nécessitent pas d’entretien. Ils sont non corrosifs, imputrescibles et anti UV.

« La pose est simple et la tension des câbles est rapide ; le chantier a duré seulement 2 jours. Le plus délicat reste la pose de la bâche. Il faut prévoir une demi-douzaine de personnes pour l’ajuster et surtout un professionnel équipé d’un télescopique adapté. Et il vaut mieux choisir un jour sans vent »,

souligne Denis.

Des avantages incontestables

Ce système de couverture de fosse présente plusieurs intérêts. Sur le plan agronomique, il permet d’obtenir un lisier de meilleure qualité (plus homogène et plus riche) en évitant la dilution par la pluie.

« Notre fosse est située dans un couloir de vent dominant. La bâche en PVC, plus hermétique que le bois, évite donc les émissions d’ammoniac qui déconcentrent le lisier ; de plus, elle couvre 100% des odeurs »,

ajoute Denis.

La couverture de fosse optimise également la capacité de stockage, en empêchant le passage de la pluie :

« nous réduisons ainsi les temps de manipulations, notamment de la tonne à lisier, et améliorons notre confort de travail. »

Enfin, la fiabilité du système et la résistance de la bâche assurent la sécurité des personnes présentes sur l’exploitation.

cultivert-couverture-de-fosse
Câblage polyester de grande résistance disposé tous les 0.80m et fixé sur platines inox .
cultivert-couverture-de-fosse
La couleur grise de la bâche permet une bonne intégration paysagère et va dans la continuité du nouveau bâtiment charcutier.
cultivert-couverture-de-fosse
Sur les conseils de Jacques Cosmao, technicien Cultivert à Quimper (à gauche), Denis Hascoët (à droite) a opté pour une couverture de fosse simple, économique et fiable.

Exploitation

  • L’ EARL Hascoët
  • Plogonnec (29)
  • 2 UTH (dont 1 salarié)
  • 200 truies en multiplication
  • Engraissement partiel
  • 80 ha de cultures (maïs, blé)