Un revêtement robuste pour des espaces lumineux

Florent et Jean Yves Plouzennec ont construit un nouveau bâtiment pour leurs vaches laitières à Plomelin en avril 2015. Pour habiller les murs de leur nouvelle salle de traite et de leur laiterie, Cultivert leur a proposé un revêtement clair, robuste et facile à entretenir.

img_989728129Le revêtement mural Anjou Composites rend possible la création d’espaces lumineux, propres et sains idéals pour les bâtiments neufs.
Florent Plouzennec s’est installé avec son père en janvier 2015 à Plomelin. Ils ont fait appel à Cultivert pour réaliser l’habillage des murs de leur nouvel outil de travail. Avec 70 vaches laitières et 612 000 litres de lait à produire, ils souhaitent diminuer le temps de travail et utiliser des matériaux durables. Dans cette optique, Cultivert les a orientés en avril 2015 vers un revêtement en polyester doté d’une excellente robustesse.

La plupart des produits que l’on trouve sur le marché sont en PVC et ne supportent pas bien les variations de températures et les chocs en salle de traite,

explique Jacques Cosmao.

Nous cherchions un produit durable dans le temps. Nous sommes très satisfaits du résultat car il ne bouge pas»,

poursuit l’éleveur.

En effet, la proximité des animaux, de leurs déjections et des nettoyeurs hautes pressions fragilisent les murs.

Lavage facile

Le revêtement mural Anjou Composites possède une surface lisse qui empêche le développement des germes et rend le nettoyage rapide et efficace, sans risque de détérioration

ajoute Jacques Cosmao.

Conçu pour de nombreux usages, ce revêtement mural convient parfaitement pour les salles de traite, les laiteries et également les nurseries. L’éleveur a le choix entre la couleur gris ou le blanc qui apporte beaucoup de lumière et du confort de travail.

Le revêtement mural Anjou Composites apporte de la luminosité et du confort de travail en salle de traite.
Le revêtement mural Anjou Composites apporte de la luminosité et du confort de travail en salle de traite.

Facilité de pose

L’utilisateur pose lui même les panneaux qu’il fixe avec des chevilles à frapper en inox. Livrés en rouleaux de 30 mètres par 2,40 mètres, ils font 2 millimètres d’épaisseur.

Nous avons été agréablement surpris par la facilité de pose. En revanche, il faut être deux : un pour tenir les panneaux et l’autre pour fixer les chevilles. Ici, nous avons fait le choix de poser les panneaux en chevauches et d’utiliser des cornières en aluminium pour optimiser la robustesse et l’étanchéité,

conclut l’éleveur.

e gauche à droite, Jean Yves Plouzennec, Florent Plouzennec et Jacques Cosmao.
De gauche à droite, Jean Yves Plouzennec, Florent Plouzennec et Jacques Cosmao.

Exploitation

  • Earl de Kervatret à Plomelin
  • 2 associés
  • 70 vaches laitières
  • 612 000 L de lait
  • SAU : 106 ha : 30 ha de céréales, 30 ha de maïs et le reste d’herbe