Un tunnel idéal pour le stockage

C’est en 2011 que Pascal Renouard, sur le conseil de Julien Amiry du Cultivert de Mûr-de-Bretagne, a installé deux tunnels sur son exploitation. L’objectif de ces bâtiments agricoles assez inhabituels est de trouver une solution de stockage peu coûteuse et rapide à installer.

« C’est le coût qui m’a séduit. Je venais d’engager beaucoup de frais suite au rapatriement d’un second site sur mon exploitation : salle de traite, achat de foncier… J’avais pourtant besoin de stockage, notamment pour le matériel.»

Deux tunnels Filclair sont alors installés sur l’exploitation. Le coût est deux fois moins élevé qu’un bâtiment traditionnel. Les deux tunnels, de 520 et 190 m2 servent exclusivement au stockage et à l’entretien du matériel.

Un montage facile et rapide

Trois jours et demi ont été nécessaires pour le montage de chaque structure.

« Il faut compter environ deux jours pour le montage du tubulaire, une journée pour l’installation des câbles et pas plus d’une après-midi pour le bâchage ».

La structure du tunnel se compose d’arceaux métalliques surmontés d’une bâche camion de 650 g/m2.

« Au final, le plus difficile est de prendre la cadence » raconte l’éleveur. « Cultivert a proposé un service d’aide au montage pour faciliter la pose » complète Julien Amiry.

Grâce aux murets, le tunnel atteint près de 6,50m de hauteur. Tous les engins agricoles s’y entreposent facilement
Grâce aux murets, le tunnel atteint près de 6,50m de hauteur. Tous les engins agricoles s’y entreposent facilement

Les deux bâtiments sont montés sur murs pour augmenter la capacité de stockage et protéger la bâche de mauvais à-coups lors de la manipulation des engins agricoles. Pascal a également ajouté des portails à l’entrée des tunnels, car il voulait éviter la prise au vent.

« Je referais le même choix sans hésiter. Mes tunnels se sont montés rapidement et facilement, malgré l’auto-construction. Les structures sont solides à l’emploi et les bâches sont garanties 10 ans. Enfin, les tunnels sont facilement démontables et déplaçables. C’est un atout car je pourrai les revendre dans quelques an-nées »

termine Pascal Renouard.

« Ce type de bâtiment peut être envisagé aussi bien pour du stockage (matériel, fourrages) que pour des animaux. Nous avons plusieurs projets dans ce sens en veaux et volailles »

conclut Julien Amiry.

Exploitation

  • EARL du Penn Houedo
  • Lait : 535 000 L de quota
  • Porcs à l’engrais : 600 places
  • SAU : 146 ha (Céréales : 40 ha, Pâtures : 21 ha, Légumes : 85 ha)