Ventilation et luminosité grâce au filet brise-vent

A Landujan (35), Baptiste Tuloup et son père Jean-Yves ont opté pour le filet brise-vent afin de protéger une partie de leur bâtiment. Une ventilation et une luminosité optimale sont assurées pour le bien-être des vaches laitières.

Pour l’installation du filet brise-vent dans son nouveau bâtiment, Baptiste (au milieu) s’est entouré de Gurvan Talvas de Cultivert (à gauche) et de Jean-Marie Collen, d’Intermas (à droite).

« Un lieu ouvert, tout en évitant le vent et la pluie », c’est ce que souhaitaient les associés lors de la construction de leur bâtiment à l’arrivée de Baptiste sur l’exploitation en 2017.

Avec l’agrandissement du troupeau, le but était d’accueillir les 100 vaches laitières de l’élevage dans un lieu à la ventilation et à la luminosité optimale.

De plus, la présence de deux robots de traite oblige à garder continuellement les animaux dans le bâtiment. Leur confort était donc une priorité lors de sa conception.

Les deux associés se sont donc adressés à Gurvan Talvas, conseiller Cultivert, pour la mise en place d’un filet brise-vent sur la face sud de leur nouveau bâtiment. Le confort des animaux, mais aussi des éleveurs a ainsi été amélioré.

Un bâtiment modulable plus ou moins ouvert

Le filet brise-vent commercialisé et posé par Intermas différencie ventilation haute et basse grâce à deux motorisations distinctes.

« Vu la hauteur du bâtiment qui fait 5,5 mètres, la double motorisation et l’enroulement par le milieu étaient préconisés. Le bâtiment peut être ouvert en haut ou en bas de manière indépendante. Ce n’est pas tout ou rien », précise le conseiller.

Les animaux bénéficient donc d’un environnement agréable.

« Nous veillons à ce qu’il n’y ait pas d’entrée d’air direct sur les vaches. Nous fermons la partie basse qui est plus étanche à l’air. Cela protège aussi la table d’alimentation », précise Baptiste.

Selon les saisons, le bâtiment est plus ou moins ouvert : « il est modulable », confirme l’éleveur.

Le filet peut être plus ou moins ouvert, ce qui rend le bâtiment modulable en fonction des conditions climatiques pour une ventilation optimale.

« Le filet peut avoir un rôle d’ombrelle en été et de protection contre le vent et la pluie en hiver, tout en laissant passer l’air nécessaire. Le bâtiment est ainsi asséché au maximum ».

Le filet brise-vent garantit aussi une bonne luminosité, même fermé, grâce notamment à sa couleur claire et ses mailles laissant passer la lumière.

Des filets bien guidés

Les câbles en inox rendent possible la montée et la descente des filets fixés sur des moules.

« Les parties moulées permettent aux câbles d’être toujours guidés lorsqu’ils sont actionnés. Cela évite les torsions », explique Gurvan Talvas.

Des auto-serrages ajoutés sur ce même dispositif étirent et placent parfaitement les filets. Trois tubes Ø85mm en aluminium double peau sont fixés horizontalement.

« Ils permettent d’enlever les tubes raidisseurs verticaux intermédiaire sur les 70 mètres de longueur du bâtiment », précise le technicien Cultivert.

Les filets s’enroulent et se déroulent autour du tube central. Un seul moteur placé sur un des côtés du bâtiment est suffisant pour les monter et les descendre.
Le filet brise-vent est un véritable atout au sein du nouveau bâtiment alors qu’il ne représente que 5 % de l’investissement total.

Jean-Yves Tuloup souligne : « C’est exactement ce que nous voulions. Cela correspond tout à fait à nos besoins et à ce que nous attendions du dispositif ».

Deux portes brise-vent

Le filet est associé à deux portes brise-vent automatisées. L’accès au couloir d’alimentation est facilité et rapide.

« On peut actionner les portes depuis le tracteur, ce qui est très pratique en cas d’ouverture et de fermeture fréquentes », précise Baptiste.

Les trois mécanismes sont coordonnés pour optimiser au maximum l’aération selon la saison.

« Globalement, en été on ouvre tout et en hiver on garde les portes fermées pour éviter les courant d’air ».

Comme le filet brise-vent, les portes laissent aussi passer la lumière, ce qui améliore l’ambiance général du bâtiment.

SCEA Tuloup

  • 2 associés (Baptiste et Jean-Yves Tuloup)
  • 100 vaches laitières Prim’Holstein
  • 1 000 000 litres de lait
  • 2 robots de traite
  • 80 taurillons
  • 500 porcs à l’engraissement
  • 130 ha de SAU

Caractéristiques techniques du filet brise-vent bi-aero double enroulement :

  • 70m de long et 5,5m de haut
  • 3 tubes de 85mm de diamètre
  • Vitesse de déroulement : 9 tours/minute donc 12 mm/s
  • Câbles inox
  • Moules de guidage des câbles lors de l’enroulement

Contacts Cultivert :

  • Landerneau : Pierre Leroy – 06 63 37 20 44
  • Carhaix et Quimper : Jacques Cosmao – 06 63 33 31 97
  • Quimperlé et Pontivy : Fabrice Bernard – 06 30 42 13 06
  • Lamballe : Patrick Briens – 06 63 33 46 72
  • Guingamp et Mûr de Bretagne : Julien Amiry – 06 72 56 59 08
  • Combourg : Gurvan Talvas – 06 22 44 39 47