Accompagner les futures laitières: aménagement pour les génisses.

Pour préparer les futures laitières, l’aménagement d’un bâtiment génisses doit garantir praticité, hygiène et performance. Parce qu’elles sont plus robustes que les jeunes veaux, les génisses de plus de 6 mois supportent des conditions d’ambiance proches de celles de la stabulation.

« L’aménagement du bâtiment génisses permet donc », explique Fabrice Bernard, du Cultivert de Pontivy, « de les habituer tôt aux futures conditions de vie de la laitière, tout en garantissant performance et praticité pour l’éleveur.»

Trois niveaux de cornadis

 

Récemment, Cultivert a aménagé un bâtiment génisses chez un éleveur laitier dans le secteur de Rohan.

« Ce bâtiment, indique le technicien de Cultivert, est doté de 8 cases et de 69 emplacements, avec 3 niveaux de cornadis. »

La première case, adaptée aux génisses de 6 à 8 mois, comporte 10 cornadis sur 5m. Les trois cases suivantes comptent chacune 9 cornadis pour 5 m, afin d’accueillir les animaux de 8 à 12 mois. Les 4 dernières cases comptent 32 places, réparties en 4 cornadis de 5 m, pour les génisses de plus de 12 mois.

« Nous disposons d’une gamme étendue, ce qui est rare. Disposer d’autant de choix en matière de tailles de cornadis est un vrai plus pour les éleveurs, car cela permet de s’adapter à la configuration du bâtiment et du cheptel ».

Les cornadis sont tous équipés de systèmes limiteurs de pendaison, de doubles taquets silencieux et d’un ressort permettant un retour automatique en position ouverte. Les cases sont équipées de passages d’homme pour faciliter l’accès à l’éleveur ou à l’inséminateur.

Double couloir

Grâce à un couloir d’affouragement, les animaux ont accès au foin en libre-service. Pour les 4 premières cases (jusqu’à 12 mois), cet accès se fait grâce à des barrières 2 lisses extensibles.

« Pour les animaux plus âgés, nous avons installé des barrières obliques. Cela permet, précise le technicien de Cultivert, de mieux cadrer les animaux. Pour cet élevage, nous avons fait du sur-mesure en adaptant la longueur des barrières obliques à l’une des travées du bâtiment, qui fait 5,5 m. »

Autre particularité de l’installation, l’absence de poteau central côté jeunes génisses.

« Nous l’avons remplacé par une ferrure permettant de solidariser ensemble deux barrières de 5 m. C’est donc plus pratique pour l’éleveur de nettoyer son aire paillée.»

Le bâtiment génisses comporte 69 places, réparties en 8 cases, avec 3 niveaux progressifs de cornadis