En vidéo – Confort et optimisation des coûts grâce aux matelas

Le Gaec Le Vourc’h a installé des matelas dans ces logettes pour remplacer le paillage. Au-delà du bien-être animal, l’installation participe au confort de travail de l’éleveur, ainsi
qu’à une économie de temps et d’argent.

En logettes paillées depuis la construction du bâtiment, Anne et Jean-Marc Le Vourc’h ont fait le choix en 2018 d’installer des matelas. « Nous souhaitions nous équiper différemment pour réduire nos coûts liés à l’achat de paille », confie Jean-Marc. L’éleveur de Plounevez Lochrist, dans le Finistère, a fait appel à Pierre Leroy, son conseiller Cultivert, qui lui a proposé le matelas Natura de chez IDS. « Le meilleur matelas en termes de confort grâce à sa mousse 100 % latex naturel avec un rapport qualité prix très intéressant », confie Pierre.

Rentabilisé en 2 à 3 ans

Le Gaec Le Vourc’h achetait chaque année 3 à 5 semi-remorques de pailles entre 2 200 et 3 500 € chacun. « Avec le prix de la paille depuis quelques années, l’achat de paille est devenu un coût structurel et non plus conjoncturel. Il était donc indispensable d’agir sur ce point », confie Jean-Marc. L’installation des matelas Natura devait permettre de réduire la quantité de paille à acheter. « Pour un éleveur qui achète 100 % de sa paille, le matelas est rentabilisé en 2 à 3 ans », détaille Pierre.

Le matelas offre une grande liberté

Dans un premier temps, les associés continuent d’utiliser, en quantité plus faible, de la paille sur le matelas. L’objectif était d’assurer la propreté des animaux, mais aussi leur confort et de les habituer au matelas. Rapidement, ils s’essayent à la farine de pailles : un produit plus cher mais employé en proportion plus faible. « Le matelas offre une grande liberté, on peut y associer ce que l’on veut et produire plutôt du lisier ou du fumier selon l’utilisation de la paille », annonce l’éleveur. Les animaux sont désormais plus propres avec la farine de pailles et le nettoyage des logettes est optimisé. Le temps de paillage de 2 fois 20 minutes par jour en logette paillée est désormais de 2 fois 10 minutes avec la farine de paille. Le week-end et l’été, les éleveurs peuvent se limiter à un paillage le matin.

Simplifier le travail

Il est devenu essentiel pour le Gaec Le Vourc’h d’optimiser son temps : leur droit à produire a évolué depuis leur installation en 2002 tout comme leur troupeau. Aujourd’hui, les 2 associés produisent plus d’un million de litres de lait. « Nous nous sommes engagés dans des investissements pour automatiser les infrastructures », détaille Jean-Marc. En 2010, ils investissent dans un roto pour remplacer la salle de traite 2×6. Ils poursuivent avec un racleur et désormais 80 % du nettoyage est automatisé. L’éleveur a ensuite échangé avec des salariés afin d’identifier les meilleures solutions pour remplacer les logettes paillées. « Il est important de travailler dans un environnement où l’on se sent bien et cela pourra nous aider à l’avenir pour embaucher », justifie l’associé.

Mousse 100 % latex

« Nous avons visité l’exploitation d’un voisin qui a installé le matelas Natura afin de voir le produit en situation », souligne Pierre. Le confort pour l’animal est optimal grâce à une mousse 100 % latex naturel de 40 mm d’épaisseur et de 220 kg/m3 de densité. « Les vaches se couchent beaucoup plus rapidement et se lèvent aussi plus vite. Il n’y a aucune appréhension liée au lieu de couchage », se félicite l’éleveur. La face supérieure du matelas est imprimée avec une toile antidérapante qui évite les chutes et blessures et facilite le couchage de l’animal.

Montage accompagné

Le matelas est composé d’une mousse latex par logette, aussi appelé pin. La toile placée dessus vient recouvrir le pin. « Le système de rouleau d’un seul tenant sur toute la longueur permet d’éviter la présence de joint : il apporte ainsi une étanchéité parfaite au produit », détaille Pierre. Des profils en polyéthylène et en aluminium sont ajoutés pour empêcher les infiltrations. L’installation des matelas au Gaec Le Vourc’h s’est réalisé sur 2 jours. « Nous étions 5 personnes accompagnées de l’assistant de montage du fabricant. Il nous a parfaitement accompagné dans l’installation », se souvient Jean-Marc.

Exploitation

Gaec Le Vourc’h
2 associés : Anne et Jean-Marc Le Vourc’h
110 ha de SAU
115 vaches laitières Prim Holstein
1 000 000 litres de lait

Caractéristiques techniques

Largeur : 1,80 m
Longueur : jusqu’à 60 m
Epaisseur : 45 mm
Poids :Toile IDS Sheet 5,28 kg/m2
Mousse latex entre 11,7 k/m2 et 220 kg/m2