Des nouveaux équipements pour l’atelier bovin viande

Le 24 mars dernier, le lycée agricole Kerlebost inaugurait son nouveau bâtiment pour son atelier vaches allaitantes. Accompagné par Cultivert, il dispose désormais d’outils performants qui améliorent les conditions de travail, l’enseignement mais aussi le bien-être des animaux.

« Les atouts de ces installations ? Gain en temps de travail, en sécurité et en pédagogie », témoigne Patrice Bihoes, responsable de l’exploitation, accompagné de Marie-Pascale Pinatel, directrice du lycée Kerlebost, et Fabrice Bernard, conseiller Cultivert.

Fin 2016, le lycée agricole Kerlebost de Saint-Thuriau s’est doté d’un nouveau bâtiment pour ses vaches allaitantes et d’une installation de contention.

« Ces outils apportent sécurité et gain de temps pour les salariés et sont très pédagogiques pour les élèves»,

se félicite Patrice Bihoes, responsable de l’exploitation.

L’ancien bâtiment n’avait pas la capacité pour accueillir les 35 vaches allaitantes charolaises et leur suite : le troupeau était géré en deux groupes. L’un dans la stabulation, l’autre sur les prairies situées autour mais aussi à 8 km de l’exploitation. Accompagné par Cultivert, et suite au permis délivré par Ronan Castrec de Triskalia, le lycée se dote d’un nouveau bâtiment.

Optimiser et sécuriser le travail

La nouvelle installation de 1 000 m2, financée à 50 % par la région, accueille désormais l’ensemble du troupeau. Elle est adaptée à la manipulation des animaux qui peuvent aussitôt être relâchés dans les prairies autour du bâtiment. Les prairies éloignées sont désormais fauchées ou converties.

« C’est un véritable gain de temps dans la gestion du troupeau et un plus pour les vaches qui n’ont plus à être transportées »,

souligne le responsable.
Le bien-être des animaux est ainsi optimisé, en particulier pour les vaches prêtes à vêler qui peuvent sortir en toute sérénité. Dans la stabulation, grâce aux passages d’homme, salariés et élèves ont toujours la possibilité d’entrer ou sortir du box : une vraie sécurité. Les vaches, en particulier celles dans les parcs de vêlage, peuvent se déplacer d’un box à l’autre si les barrières sont ouvertes, afin notamment d’accéder à la table d’alimentation. Trois de ces parcs ont été installés avec accès à une réserve fermée contenant le nécessaire pour intervenir en cas de vêlage.

« Ces parcs sécurisent et tranquillisent les vêlages »,

détaille Patrice Bihoes.

4 heures gagnées sur l’alimentation

Le cornadis Confort Pro-Suédois est très robuste pour les animaux encornés à gros gabarits.

La table d’alimentation mesure 6 mètres. Elle est large afin de faciliter le travail des élèves mais aussi gagner du temps : l’enrubannage y est déposé pour alimenter les vaches pendant plusieurs jours. Afin d’éviter un service à volonté, les cornadis peuvent être bloqués. Deux types de cornadis ont été installés : des cornadis d’alimentation automatique pour bêtes écornés et Confort Pro-Suédois, pour les bêtes encornées.

« Ce sont les plus résistants du marché grâce à une poutrelle de 80 mm installée en partie basse »,

souligne Fabrice Bernard, conseiller Cultivert. Le foin est déposé derrière des barrières en S dans les parcs afin d’être disponible à volonté pour le troupeau. Avec ce système d’alimentation, Patrice Bihoes estime gagner environ 4 heures de travail par semaine. Le bâtiment comporte aussi des portes brise-vent Celloporte Winch télécommandées qui s’ouvrent rapidement (30 cm/seconde) : plus besoin de descendre du tracteur pour rentrer dans le bâtiment. Ces filets sont présents de chaque côté du bâtiment et évitent les courants d’air.

« Nous constatons déjà une meilleure croissance des veaux, perçue grâce aux pesées réalisées avec notre outil de contention »,

révèle Patrice Bihoes.

Parc de contention : un équipement multifonctions

Le lycée Kerlebost s’est également équipé d’un parc de contention circulaire Pasdelou. Sa cage de contention à paroi variable s’adapte au format de tous les animaux et il est donc possible de travailler avec des broutards comme avec des taureaux. Facile et rapide à monter grâce à ses poteaux platine, la cage permet de travailler en toute sécurité. Une personne seule peut bloquer les animaux pour les embarquer, réaliser des soins ou prendre des mesures. Ainsi, le parage d’onglons est désormais pratiqué par les élèves. Ils peuvent aussi l’utiliser pour reboucler des animaux adultes, appliquer des traitements antiparasitaires, ou préparer les animaux aux concours. La pesée est également facilitée et l’enregistrement fournit un suivi précis de la croissance des animaux.

« La sécurité apportée par le parc de contention en fait un excellent outil pédagogique »,

conclu le responsable de l’exploitation.

L’outil de contention Pasdelou s’adapte au gabarit de chaque animal et peut être utilisé en toute sécurité par une personne seule.

Exploitation

  • Lycée agricole Kerlebost : atelier bovin viande
  • 35 vaches allaitantes de race charolaise
  • Suite en génisse
  • Label et Filière Qualité Carrefour
  • 2 UTH