Un bâtiment automatisé pour 150 vaches

Le nouveau bâtiment de l’Earl Jean François Cabon est conçu pour permettre à un homme de conduire seul un troupeau de plus de 100 vaches. Cultivert a accompagné le projet sur le choix et l’aménagement des tubulaires et des rideaux brise-vents.

Un bâtiment automatisé pour gagner du temps

Auparavant, le travail d’astreinte nous prenait 10 heures par jour à deux. Aujourd’hui, nous sommes descendus à 5 heures et demi.

expliquent Jean-François Cabon et son père Julien.

Le gain permis par la mise en route du nouveau bâtiment représente l’équivalent de 2 mois de travail pour un salarié sur l’année.

Mis en route le 15 décembre 2015, nous avons imaginé ce bâtiment tout en longueur pour gagner du temps sur le raclage et sur les déplacements des animaux

déclare Jean-François.

Celui-ci dispose de 2 rangées de logettes séparées par un couloir, de 150 places de cornadis automatisées, d’une salle de traite rotative de 38 places, d’un chien électrique autoporté dans l’aire d’attente, d’une distribution automatique de lait et d’eau pour les veaux et d’une caméra de surveillance pour le box de vêlage.

L’objectif était d’automatiser un maximum de postes pour se dégager du temps pour les cultures légumières et pour ma famille

explique l’éleveur.

Un bâtiment sans courant d’air

Grâce à sa salle de traite rotative et à la programmation du dosage individuel de l’aliment de production, l’éleveur passe 40 minutes seulement à traire 120 vaches tout seul.

Le bâtiment s’étend sur 150 m de long et couvre une surface de 4 200 m2. Sur les conseils de Pierre Leroy, technicien Cultivert, les producteurs ont installé deux portes et un filet brise-vent sur la longueur, munis d’une grille anti-oiseaux.

J’ai conseillé aux éleveurs de s’équiper d’un système à double enroulement »

explique-t-il.

La toile possède un maillage à 98 % pour une efficacité maximale contre le vent.

C’est un bâtiment sec et sans courant d’air dans lequel il fait bon travailler, un vrai plus sur la gestion sanitaire du troupeau !

déclare l’éleveur.

Le filet brise vent installé permet aux éleveurs de réguler l’ambiance du bâtiment
Le filet brise vent installé sur toute la longueur du bâtiment permet aux éleveurs de réguler l’ambiance du bâtiment en fonction de la météo.

Logettes Cosnet

Pour le couchage des vaches, les éleveurs ont choisi, sur les conseils de Cultivert, des logettes classiques bat-flancs monopied. Efficaces et bon marché, elles représentent un excellent rapport qualité-prix et une sécurité de confort et de robustesse pour les animaux.

J’ai conseillé aux éleveurs de se munir de logettes qui permettent une bonne contention latérale des animaux. Leur fixation est facile. Nous avons posé en plus une sangle genouillère pour faciliter le levage des vaches. L’intégralité des tubulaires du bâtiment est réalisée par la société Cosnet, une référence fiable sur le marché des tubulaires

explique Pierre Leroy.

L’aire d’exercice est munie d’un racleurs, un gain de temps non négligeable et une garantie de propreté du bâtiment pour les éleveurs.

Les racleurs et la disposition des logettes nous facilitent grandement la vie. Le déplacement des animaux n’est pas contraignant pour une personne seule

explique Jean-François.

De gauche à droite, Pierre Leroy, technicien Cultivert, Jean-François, Julien et Alain Cabon.
De gauche à droite, Pierre Leroy, technicien Cultivert, Jean-François, Julien et Alain Cabon.

L’automatisation du bâtiment permet de gagner 1h par jour

Grâce à l’aide précieuse d’Alain Cabon, le frère de Jean-François, de nombreux postes du bâtiment ont été automatisés. A commencer par les filets brise-vents dont la commande sera bientôt effectuée au moyen d’une application smartphone reliée à des indicateurs météorologiques.

Les 150 m de cornadis sont reliés à un boîtier permettant leur blocage et déblocage en une pression de bouton.

Le chien électrique autoporté ainsi que le transport du lait et de l’eau pour les veaux ont également fait l’objet d’une automatisation.

Pour ce dernier, l’activation automatisée d’une pompe permet le transfert des liquides vers les cases des jeunes veaux. Relié à un système de purge et de rinçage, ce dispositif réduit grandement la pénibilité du travail.

Le nouveau bâtiment bovin compte 150 places de cornadis -Cultivert

Le nouveau bâtiment compte 150 places de cornadis dont le blocage et le déblocage sont entièrement automatisés.

Exploitation

  • Earl Cabon Jean François – Ploudaniel – Finistère
  • 2 UTH
  • 120 Vaches laitières
  • Porc à façon
  • 1 000 000 litres de lait
  • SAU 140 ha : Pomme de terre, échalote, maïs, céréales, herbe.